JULIEN BROUSSOUS Éducateur spécialisé en libéral à Toulouse

Intervenant & institutions

Mes réflexions et pratiques dans le domaine du corps, des émotions et de la violence m’ont conduit à proposer un travail d’accompagnement spécifique en parallèle aux institutions, d’une façon complémentaire aux prises en charge de qualités existantes. Puis d’orienter mes réflexions sur l’accompagnement des professionnels. J’interviens en temps qu’éducateur libéral indépendant à Toulouse auprès de nombreuses institutions publiques ou privées.

Expériences et parcours en tant qu’intervenant

– Au Centre Éducatif Fermé de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (Vaucluse, Avignon Montfavet, 84)
– A l’Unité Éducative d’Activité de Jour de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (Gard, Nîmes, 30)
– Au Pôle Territorial de Formation de la Protection Judiciaire de la Jeunesse auprès d’éducateurs stagiaires en formation (Bouches-du -Rhône, Marseille,13)
– A l’établissement pénitentiaire pour Mineurs, Protection Judiciaire de la Jeunesse (Tarn, Lavaur, 81)
– Au service pénitentiaire du Pontet au quartier des mineurs (Vaucluse, Avignon, 84)
– A l’ Education Nationale auprès d’élèves en situation de décrochage scolaire (Collège de Pont Saint Esprit et Bagnols sur Cèze, 30).

– Auprès de chefs d’équipes et responsables d’entreprises (Mac Donald, Arles, Bouches-du Rhône, 13)
– Auprès d’adolescents inscrits dans le cadre du Programme de Réussite Éducative de la Ville de Bagnols sur Cèze (Gard,30)
– Auprès de familles et adolescents pris en charge par le Centre Médico Psychologique et Pédagogique de Bagnols sur Cèze (Gard, 30)
– Auprès de familles et d’adolescents pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (CMS de Bagnols sur Cèze et d’Uzes, Gard, 30)
– En lieu de vie (jeunes mères avec enfants) à Anduze (Gard, 30)
– Auprès des particuliers (enfants, adolescents et adultes).

 

J’ai participé à la création de ce module avec des professionnels de l’éducatif (directeur, intervenants et éducateurs P.J.J) dans le cadre d’un projet territorial de prise en charge de la violence à la Protection Judiciaire de la Jeunesse du Gard. Ce module combine des techniques de boxe éducative et des techniques en gestion des émotions. Il a été proposé dans le département du Vaucluse auprès d’adolescents en Centre Éducatif Renforcé (Montfavet), au service pénitentiaire du Pontet (quartier des mineurs) et au centre pénitentiaire pour mineurs de LAVAUR.

Objectifs :

– Travailler l’impulsivité, l’agressivité et la violence
– Développer la confiance en soi, l’estime de soi
– Apprendre à gérer ses tensions et ses émotions
– travailler la sensibilité et le rapport à l’autre empathique

Cet outil de médiation éducative permet aux personnes de renouer avec le corps et les tensions d’une façon dynamique au sein d’un espace repéré et sécurisant.

Un lien entre le corps, les émotions et la parole.

J’ai élaboré, expérimenté et proposé dans le cadre de la Protection Judiciaire de la Jeunesse une méthode d’intervention efficace permettant aux adolescents de travailler leurs états émotionnels d’une manière consciente et dynamique dans un but préventif au passage à l’acte violent. Cette méthode a été partagée avec des professionnels de la P.J.J (Psychologues, Éducateurs, Professeurs Techniques, Infirmière, Responsable d’Unité Éducative). Elle peut s’appliquer dans le cadre d’une prise en charge individuelle et/ou collective.

Elle se déroule en trois étapes :

1) Une phase d’élaboration et d’écriture développant l’intelligence émotionnelle de la personne en lien avec son histoire souffrante et/ou traumatique.

2) Une phase de reconnexion avec son corps et ses émotions associée à un moment de décharge émotionnelle puis de gestion des tensions.

3) Une phase de verbalisation et de restitution.

Cette méthode accessible pour les pré-adolescents, les adolescents et les adultes permet de recueillir rapidement des éléments d’information quant à l’histoire de la personne et de faire un lien direct avec ses émotions (colère, tristesse, honte, rejet, injustice, culpabilité,…), ses souffrances et traumatismes vécus.

Cette méthode peut servir également pour des professionnels qui ont subi des traumatismes émotionnels suite à une agression physique et/ou psychique importante.

La méthode V.I.E a été proposé en mesure de réparation pénale, dans le domaine de l’insertion à la P.J.J, sur des modules de décrochage scolaire à l’Education Nationale et en établissement pénitentiaire pour mineurs.

Le slam de poésie est un outil éducatif pertinent pour travailler l’expression de soi d’une façon constructive, musicale et ludique.

Objectifs :

– Développer la réflexion et l’imaginaire

– Renforcer la confiance en soi dans sa capacité à l’écriture

– Faire évoluer la verbalisation et la communication positive envers l’autre

– Restaurer l’image de soi

Expériences réalisées à l’éducation Nationale (classe de SEGPA, module sur le décrochage scolaire,…) et en centre social.

La prise en compte des tensions et charges émotionnelles que portent les professionnels au quotidien doit devenir une réelle préoccupation et priorité pour les directions afin de garantir la santé de leurs équipes. Je propose des modules pour les professionnels avec un travail spécifique reliant le corps, les émotions, la parole et la communication:

Objectifs:

– Travailler la cohésion des équipes
– Accompagner les professionnels qui ont subi des agressions et ont vécu des situations difficiles.
– Proposer un espace où les charges émotionnelles peuvent être libérées et travaillées.